dimanche 24 juillet 2016

Monsieur le Président,

Stoppons nos frappes en Syrie et renforçons l’ONU dont c'est la mission et le rôle! 





Monsieur le Président,
Le terrible massacre  de Nice, ce 14 juillet 2016, après celui  du Bataclan le 13 novembre 2015 et ceux  de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes en janvier 2015, confirme un peu plus, aux yeux de beaucoup de vos compatriotes, que nous sommes engagés dans une guerre qui n'en est pas vraiment une, puisque nous ne combattons pas des soldats mais de putrides et diaboliques créatures!
Effectivement, la France est clairement engagée militairement en Syrie et en Irak, et ce, sur un mode crescendo et ascendant  : depuis les débuts de l’opération « Chammal » en septembre 2014, la France a effectué plus de 4 000 sorties aériennes et a mené plus de 600 frappes, tuant environ 1 100 personnes.
Au titre de Président de la République, Monsieur le Président, vous avez  récemment affirmé  vouloir encore intensifier ces frappes. Plutôt que d’intensifier ces attaques aériennes qui ont fait des dizaines de victimes civiles innocentes, notamment des femmes et des enfants, il faut arrêter ces frappes en Irak et en Syrie ! Sinon nous serons pris dans une spirale infernale, celle d’une guerre qui frappera de plus en plus de civils qui n’ont rien à voir avec tout cela, en Syrie comme en France.
Et cela pourrait bien entraîner un éclatement de la société française, un repli des communautés sur elles-mêmes, une xénophobie croissante, et même l’arrivée du fascisme au pouvoir ! C’est justement ce que veulent aussi bien ces islamistes du diable que l’extrême droite : scinder la société, exacerber les clivages, les haines : entre musulmans et non-musulmans, entre Occidentaux et réfugiés…
Ce n’est pas à la France, nous semble--il de manière fondée, Monsieur le Président,  de faire le gendarme du monde, il y a une organisation internationale qui a été créée pour cela voilà plus de soixante-dix ans : c’est l’ONU !
Elle a justement été fondée pour éviter que de telles dérives se produisent.
L’ONU, ce "Grand Machin" ( De Gaulle)  est souvent taxée d’impuissance et d’inefficacité, et c’est vrai qu’elle est souvent insuffisamment efficace ou court-circuitée par d’autres instances (Otan, G7, OCDE…), mais c’est à nous, les États, c’est à nous, les peuples, de pousser pour rendre à l’ONU le rôle qui lui a été attribué dans la charte des Nations unies de 1945.
Au lieu de dépenser des sommes colossales dans l’armement et dans ces frappes meurtrières à l’étranger, la France devrait consacrer son argent à financer davantage les services publics comme la santé, l’éducation, la culture, l’aide à l’emploi… Ainsi, cela réduirait la fracture au sein de la société, le sentiment de beaucoup de Français de se sentir exclus, la frustration et l’amertume qui conduit bien des jeunes à se réfugier dans la radicalisation islamiste, et d’autres à adopter des réflexes xénophobes et à écouter les sirènes fascistes.
Enfin, et ce n'est pas rien ni la moindre cause de nos maux, ll y a une contradiction dans l’attitude de la France : alors que vous  affirmez vouloir lutter contre Daech, vous et les vôtres  entretenez  les meilleures relations avec l’Arabie saoudite, pays qui défend le wahhabisme, islamisme puritain et sectaire dont se nourrit Daech.
Ainsi, par exemple, vous avez en mars 2016 décoré de la Légion d’honneur le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Nayef, également ministre de l’Intérieur de son pays, alors que rien ne justifiait cette décoration. De plus, la France a conclu d’importants contrats d’armement avec l’Arabie saoudite.
Comme l’affirme l’écrivain algérien Kamel Daoud, l’Arabie saoudite n’est que la face propre et respectable de Daech : « Daech noir, Daech blanc. Le premier égorge, tue, lapide, (…) et déteste (...) la femme et l’étranger non musulman. Le second est mieux habillé et plus propre, mais il fait la même chose. L’“État islamique” et l’Arabie saoudite. Dans sa lutte contre le terrorisme, l’Occident mène la guerre contre l’un tout en serrant la main de l’autre. »
Comme l'a fort justement dit l'ancien juge antiterroriste , Marc Trévidic , : “Nous luttons contre le nazisme tout en invitant Hitler à notre table”!
Débarassons donc cette table en demandant l'ONU d'y prendre place pour éliminer une fois pour toutes ces vermines malfaisantes qui, en tuant au nom de dieu, le tuent!
En vous remerciant de la bonne attention que vous ne manquerez de porter à cette requête, Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président,  l'expression de mon profond respect.
Etienne Moulron,
Fondateur du P.H.A.R.E,
Le Parti de l'Humour Attitude de REsistance 


N.B: Merci de votre soutien à cette requête, pour vous, pour nous, pour nos enfants, pour tous nos " Frères Humains " et tous ceux " qui après nous vivez " ( François Villon): 
P.S: Un tout grand merci à Chloé Maurel, docteure en histoire, spécialiste des Nations unies de nous avoir si bien éclairé à ce sujet!